Saint-Julien : souvenirs des métiers itinérants d’autrefois dans les campagnes du Genevois

Parmi ces métiers d'autrefois il y avait le taupier, chasseur de taupes dont les peaux servaient à confectionner des fourrures et des gants.
Parmi ces métiers d'autrefois il y avait le taupier, chasseur de taupes dont les peaux servaient à confectionner des fourrures et des gants.

Outre le rémouleur et sa meule itinérante, il y avait aussi, parmi ces petits métiers aujourd’hui disparus, l’emblématique colporteur savoyard et son impressionnante caisse à tiroirs qu’il portait sur le dos et dans laquelle se trouvaient mille et un petits objets de mercerie. Le colporteur était aussi apprécié car il apportait des nouvelles des autres villages traversés, lors de ses longues tournées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ