A La Côte-d’Hyot, «il faut revenir à l’ancien système des chicanes»

Un nouveau système de circulation a fait son apparition  à La Côte-d’Hyot. Ce n’est pas au goût de tous les riverains.
Un nouveau système de circulation a fait son apparition à La Côte-d’Hyot. Ce n’est pas au goût de tous les riverains.

Le hameau de La Côte-d’Hyot fait l’objet d’une zone 30 avec une bande de roulement centrale unique pour les véhicules motorisés et de deux bandes latérales pour les deux roues. Ceux-là sont donc plus sécurisés. En cas de croisement d’un véhicule en sens inverse, on se rabat sur les bandes latérales. Mais pour certains riverains que nous avons pu rencontrer, ce système n’a fait qu’augmenter la vitesse des voitures et camions.

La famille d’Eric habite depuis trois générations au pied de la route. Son jugement est sans appel : « Il faut revenir à l’ancien système des chicanes qui faisait fortement ralentir les véhicules. Depuis cet aménagement, ils vont plus vite qu’avant, car il n’y a rien pour les ralentir… Regardez, vous croyez qu’ils roulent à 30 km /h eux ! », nous démontrent-ils avec ces voitures qui passent, alors que nous discutons.

Jean-Claude habite ici depuis vingt ans. « C’est une catastrophe cette route ! Cet aménagement est inacceptable ! On demande le retour des chicanes ou la mise en place d’un feu tricolore, comme à Marignier. » Il remarque que de plus en plus de poids lourds empruntent cette route, ce qui fissure les murs de sa propriété.

Claude s’occupe de la maison de son fils. Elle aimerait un radar, mais elle sait que ça coûte cher. « En plus, les gens qui passent vite sont malhonnêtes. On leur fait signe de ralentir, ils nous font des mauvais gestes… »