Le monde de l’auto en mutation

Le marché de l’automobile mondial subit une des plus fortes mutations depuis son apparition. Tous ses modèles économiques, technologiques et sociétaux sont remis en cause. L’industrie concernée est en cours d’adaptation.
Le marché de l’automobile mondial subit une des plus fortes mutations depuis son apparition. Tous ses modèles économiques, technologiques et sociétaux sont remis en cause. L’industrie concernée est en cours d’adaptation.

Avec un chiffre d’affaires planétaire d’environ 2,7 trillions de dollars (2521 milliards d’euros), le secteur de l’automobile constitue l’un des moteurs les plus dynamiques de l’économie mondiale. Mais, avec des ventes ayant chuté d’au moins 10 millions d’unités entre 2017 et 2020, passant de 80 à 90 millions de voitures vendues à moins de 75 millions, selon les estimations, l’incertitude est devenue la règle.

Cette baisse est tout d’abord conjoncturelle en cumulant la pandémie, les dysfonctionnements logistiques mondiaux, une guerre en Europe et la pénurie de composants. L’inquiétude sur les marchés devient structurelle avec l’ubérisation de la société et la mue technico-écologique sans précédent du secteur automobile. Les deux se rejoignent pour faire douter des stratégies les plus affirmées. Quelle sera l’automobile de demain ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite