Albertville : à Conflans, la Chouette, une galerie d’art pleine de couleurs

Karine Verzotti et Micha Bertnicki ont ouvert La Chouette sur la place de Conflans.
Karine Verzotti et Micha Bertnicki ont ouvert La Chouette sur la place de Conflans.

À Conflans, la cité médiévale d’Albertville, la devanture de la galerie La Chouette fait tourner la tête de nombreux passants. Et pour cause : les tableaux de Karine Verzotti et les créations de Micha Bartnicki regorgent de couleurs. La première peint des animaux, tantôt africains, tantôt savoyards, éclatants de vert, rose, bleu, jaune, or ou cuivre.

La seconde est architecte d’intérieur, mais préfère le terme « créatrice d’intérieur », et récupère de vieux meubles et leur donne une seconde vie, grâce à de la peinture, du vernis, de l’ébénisterie. Elles se retrouvent un peu par hasard à partager le même local. « Karine cherchait un atelier pour sa peinture, je l’ai accompagnée par hasard et nous avons tellement aimé le local que nous avons voulu nous installer ensemble », explique Micha Bartnicki.

Rénover des meubles avec des techniques innovantes

Depuis les deux artistes collaborent parfois : « Micha est passée chez moi, a eu un coup de coeur pour un de mes tableaux et a voulu l’offrir à son client », raconte Karine Verzotti.

Les meubles créés par Micha Bartnicki sont disposés à l’intérieur de la boutique.
Les meubles créés par Micha Bartnicki sont disposés à l’intérieur de la boutique.

Il arrive que ce scénario se reproduise, mais la majeure partie du métier de Micha Bartnicki consiste à créer des plans d’aménagement et rénover des meubles de seconde main. « Je suis obligée de travailler mes créations chez un ébéniste de Conflans, car nous n’avons pas les machines nécessaires ici », précise la créatrice d’intérieur. Elle a mis au point différentes techniques pour rénover des meubles, comme celle qui lui permet de peindre de fausses craquelures, qui rencontrent un grand succès.

Un art thérapeutique et accessible

Si son amie travaille la plupart du temps pour une commande, Karine Verzotti peint selon son inspiration et attend qu’un visiteur ait « un coup de coeur » pour une de ses toiles.

Karine Verzotti signe une de ses petites peintures.
Karine Verzotti signe une de ses petites peintures.

Les prix commencent autour d’une centaine d’euros, mais la peintre souhaite que chacun puisse repartir heureux : « C’est frustrant de ne pas pouvoir se faire plaisir. » Ainsi, ses œuvres sont reproduites en série limitée sur des posters, ou sur des mugs, des porte-clefs, des gourdes ...

L’atelier regorge de matériel et de toiles.
L’atelier regorge de matériel et de toiles.

L’art de Karine Verzotti se veut, d’une certaine manière, thérapeutique. Après une séparation difficile, « j’ai un chat qui m’a beaucoup apaisée, j’adore les animaux. La plupart des gens aussi, je partage cela avec eux. Et la couleur, c’est l’optimisme. J’utilise même un vernis spécial pour faire ressortir les couleurs sur mes toiles ! »