Cette Annécienne a rédigé un guide qui lie randonnées et bières locales

Les amis sont passionnés par la randonnée et le patrimoine gastronomique local.
Les amis sont passionnés par la randonnée et le patrimoine gastronomique local. - Cécile Ronjat

Cécile Ronjat et Guillaume Gaguiet sont amis depuis 2014, ils se rencontrent grâce à une passion commune  : celle du hardrock. En discutant, ils se rendent compte que la randonnée et le patrimoine gastronomique local sont aussi des centres d’intérêt partagés. « C’est parti d’une blague, mais Guillaume a déjà écrit quelques livres donc ça lui est venu naturellement », se souvient Cécile.

Ils commencent à écrire le guide en 2020, pendant les différents confinements. Si Guillaume se charge de la partie randonnée, c’est Cécile qui prospecte les différentes micro-brasseries de trois départements couverts (Savoie, Haute-Savoie et Isère). « J’ai découvert le monde de la bière locale dans le cadre de mon travail et je me suis rendue compte de la richesse de ce dernier », sourit-elle.

Une filière en pleine expansion

Au fil de ce guide, une quarantaine de parcours et de micro-brasseries à plus ou moins un quart d’heure de l’arrivée de la randonnée à découvrir. « Pour nous, ça a toujours été comme ça  : la tomme et l’opinel en haut et la bière à l’arrivée. » Si dans la vie, les deux amis se ressemblent ; ils se complètent pour la rédaction  : Guillaume assure la partie technique de présentation du parcours, Cécile est en contact avec les brasseurs pour raconter leur histoire et détailler leur gamme de produits. « La plupart sont des brasseurs qui se sont reconvertis, ils ont eu une vie avant de fabriquer leur bière et ça crée de belles histoires », confie Cécile Ronjat. A l’image de ce berger qui s’occupe de ses brebis et brasse sa bière, ou ce couple qui cultive ses propres levures. Une filière brassicole qui compte, sur le seul pays de Savoie, environ 80 micro-brasseries.

Depuis plusieurs années, c’est donc toute une économie qui tourne à plein régime et c’est aussi le message que souhaite adresser Cécile Ronjat  : « Il y a possibilité de créer un circuit local de la bière, pourquoi pas cultiver des houblons ou des orges directement sur place », s’interroge-t-elle.

Un projet autour des fromages d’alpages

Dans la continuité de cette réflexion et de ces moments à partager entre « bons vivants », les acolytes ont décidé de plancher sur un nouveau guide. Pas question de bières cette fois-ci, mais de fromages. Avec l’aide de Jacques Dubouloz, Cécile Ronjat a compilé une petite quarantaine de fromages à découvrir. « Il ne s’agit que de producteurs fermiers, et dans l’idéal nous souhaitions qu’ils pratiquent encore l’alpage. »

Là encore, de belles surprises sont promises aux randonneurs. « Il s’agit de morceaux de patrimoine, un fromager originaire de Normandie est parvenu à fabriquer de nouveau un persillé dont la recette avait été oubliée, il a demandé aux anciens du village de goûter et il a réussi à recréer ce fromage oublié », raconte Cécile Ronjat, avec passion.