Une nouvelle dynamique dans le vieux bourg de Taninges

Carole Declercq, architecte, aimerait retrouver le vieux bourg qu’elle a connu plus jeune.
Carole Declercq, architecte, aimerait retrouver le vieux bourg qu’elle a connu plus jeune.

Le centre historique de la cité jacquemarde est-il en train de renaître ? C’est ce que souhaitent voir les commerçants qui sont installés là. À commencer par Carole Declercq, architecte installée dans l’ancienne chapelle. Elle se souvient, il y a une vingtaine d’années : «  Je descendais à Taninges pour boire des coups, il y avait 4-5 bistrots et 3-4 hôtels  ». Installée dans le quartier depuis 2008, elle regrette d’avoir assisté à la disparition des cafés qui l’animaient. Toutefois, elle qui «  adore le vieux bourg  » est «  persuadée qu’il a retrouvé une énergie  ». Il faut dire qu’elle a pu observer de nouvelles arrivées : «  Il y a un regain, il y a des petites boutiques qui s’installent  ». Ces petites boutiques, qui ont «  un côté un peu artiste

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite