Bellegarde : la famille Perrin au cœur de la Résistance communiste dans la décennie sombre (1/2)

Groupe de FTP devant la gare au moment de la Libération de la ville en août 1944 (coll. Allais)
Groupe de FTP devant la gare au moment de la Libération de la ville en août 1944 (coll. Allais)

Ludovic Perrin a contacté le Groupe Mémoire à la suite de la publication de La décennie sombre pour signaler une erreur d’identification sur un cliché.

Ce passionné d’histoire, qui vit en Seine-et-Marne où il est maire de la commune de La Chapelle-Iger, a accepté de partager les archives inédites de sa famille.

C’est l’occasion de revenir sur un aspect méconnu de l’histoire locale du conflit : l’importance des communistes dans la Résistance locale et les tensions au sein de cette dernière à Bellegarde durant la Deuxième guerre mondiale.

Une erreur à l’origine de la prise de contact

Ce cliché du fonds Allais avait été identifié avec l’aide de Robert Molinatti. Il s’agit d’un groupe de résistants communistes (le sigle des FTP est peint sur la voiture à gauche).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite