Bellegarde : famille Perrin, les francs-tireurs partisans sur tous les fronts (suite 1/2)

Maison de la famille Perrin aujourd’hui, au 24 rue J. Ferry à Coupy. Cliché C. Vyt.
Maison de la famille Perrin aujourd’hui, au 24 rue J. Ferry à Coupy. Cliché C. Vyt.

En 1942, Perrin réunit autour de lui « des camarades dont il connaît le courage et la patriotisme » : Marty, Clappier, Guichon, Malagutti, Paquet et Zambonini.

Selon ce même rapport, Louis Chanel (instituteur et futur maire) rejoint également le Front National local. Le texte montre que ces hommes sont à la fois mus par leur engagement communiste et par leur détestation de la Collaboration mise en place par le régime de Vichy.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ