Evian/Morzine : à 92 ans, il vit son rêve de remonter sur une moto!

Le groupe des Motard'Aulps autour de la moto sur laquelle a pris place Henri-Pierre Sant'Agostino
Le groupe des Motard'Aulps autour de la moto sur laquelle a pris place Henri-Pierre Sant'Agostino

«   Nous avions reçu un appel d’Emmanuelle Cazier, que nous ne connaissions absolument pas, raconte Richard Foulex, président des Motard’Aulps, club morzinois. Elle a expliqué qu’elle travaillait à l’Ehpad Les Sources à Evian-les Bains et qu’elle voulait faire un cadeau à un résident. L’idée nous a de suite enthousiasmés et séduits. » De son côté, Laura Mazière, psychologue de l’établissement détaille : « Avec le personnel et les résidents, nous mettons en place des projets personnalisés. Monsieur Sant’Agostino, lui, nous parlait constamment de motos, c’est sa passion, il a des photos plein sa chambre, il disait écouter chaque jour le ronron de celles qui passent dans la rue. Et surtout, son rêve était de remonter sur un deux-roues, mais il prétendait que c’était inenvisageable ».

Henri-Pierre Sant'Agostino, résident des Sources, Laura Mazière (debout), psychologue dans l'établissement, et Emmanuelle Cazier, coordinatrice de projets d'animation.
Henri-Pierre Sant'Agostino, résident des Sources, Laura Mazière (debout), psychologue dans l'établissement, et Emmanuelle Cazier, coordinatrice de projets d'animation.

Emmanuelle Cazier est la coordonnatrice de projets de l’Ehpad : « Face à la passion de monsieur Sant’Agostino pour la moto, avec Laura, on s’est dit, pourquoi pas. On a mis en place le projet, il a fallu en parler à ses enfants, obtenir leur accord. Au début, ils se demandaient si leur père allait accepter d’être passager, ils s’inquiétaient de sa capacité physique. Mais les médecins ont fait un bilan mobilité-santé, et lorsque nous avons eu l’accord de tous, on a pu fixer la date. »

« Il s’est carrément levé du fauteuil, il a marché vers nous »

Henri-Pierre Sant’Agostino, 92 ans, ancien directeur d’usine à Lille, est aux Sources depuis juin 2021. Un mois après l’événement, il a encore les yeux embués d’émotion : « J’ai eu une dizaine de motos dans ma vie, la première à 18-20 ans. Jamais de voiture. Ma femme adorait elle aussi la moto. Et on n’a jamais eu d’accident ! J’ai eu beaucoup de chance. »

Le jour J, 12 motards morzinois arrivent devant l’entrée de la résidence des Sources. « Le papy était sur son fauteuil roulant, se souvient Richard Foulex, mais à la vue des motos, il était tellement ému, il s’est carrément levé du fauteuil, il a marché vers nous. C’était incroyable. » « Il a choisi lui-même l’engin, ajoute la coordonnatrice, et il est monté facilement. Ses enfants étaient aussi émus que lui. » «  Moi, je n’avais pas de doute sur ses capacités, renchérit Laura Mazière, car sa passion de la moto est tellement puissante. »

Henri-Pierre Sant'Agostino en selle pour la balade moto
Henri-Pierre Sant'Agostino en selle pour la balade moto

C’est pour une balade de 45 minutes sur le plateau de Gavot que les Motard’Aulps ont emmené Henri-Pierre Sant’Agostino, au son de la musique de Johnny Hallyday. « C’était une formidable expérience, confirme Richard Foulex, un monsieur qui n’a fait que de la moto toute sa vie, à qui nous avons pu faire plaisir. » « Il a utilisé une boîte entière de mouchoirs ce jour-là », glisse Emmanuelle Cazier.