À Faverges, le chantier d’insertion l’Atelier Rebond poursuit son développement

En cuisine, chacun met la main à la pâte pour les différentes étapes de confection des confitures et autre pickles.
En cuisine, chacun met la main à la pâte pour les différentes étapes de confection des confitures et autre pickles.

Au cœur de l’Institut médico-éducatif (IME) Guy-Yver de Faverges, les cuisines de l’Atelier Rebond carburent à plein régime en ce mois de juillet. Ce chantier d’insertion, qui donne une seconde vie aux fruits et légumes invendus en les transformant notamment en confitures ou pickles, a officiellement ouvert depuis janvier 2022, et l’équipe a déjà bien grandi. Les deux fondatrices, Pernelle Vodinh et Margot Roura, avaient débuté la production toutes les deux quelques mois auparavant pour lancer l’activité. « Nous avons obtenu l’agrément chantier d’insertion fin novembre 2021, qui nous donnait le droit d’embaucher des salariés en insertion, explique Pernelle Vodinh. Le 3 janvier 2022, nous avions déjà quatre salariés en CDDI (CDD d’insertion). » Depuis mi-juin, ce nombre est monté à six salariés. « On n’avait pas prévu d’embaucher deux personnes en juin, mais c’est plutôt positif ! »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite