Grésy-sur-Aix: les 3 choses à ne pas manquer dans les gorges du Sierroz

Un canyon au milieu de la ville. C’est dans ce décor bucolique que les promeneurs viennent s’aventurer sur la passerelle qui longe le Sierroz. Un itinéraire de 900 mètres au milieu de la nature pour se ressourcer en famille ou en amoureux.

1. Les histoires et légendes

Les gorges du Sierroz renferment bien des histoires, et notamment celle qui a fait leur renommée : la mort de la baronne Adèle de Broc. Elle se noie sous les yeux de son amie, la reine Hortense, le 10 juin 1813. La mère de Napoléon III, qui se rendait régulièrement en villégiature à Aix-les-Bains, fit dresser une stèle en mémoire à sa dame de compagnie. Le lieu a vu passer d’autres têtes couronnées, telles que l’impératrice Sissi et la reine Victoria, et des têtes pensantes, comme Alexandre Dumas, Horace de Saussure, Guy de Maupassant.

Des légendes alimentent le mystère autour des gorges du Sierroz. Des panneaux sont disséminés sur le sentier et retracent des personnages de légende. On y découvre Pierre, un habitant de Grésy du XIXe siècle et fils de meunier, qui fait découvrir les gorges à sa fiancée, Jeannette. Sur les pancartes, les promeneurs peuvent lire les cartes postales qu’elle envoie à ses parents pour « raconter son excursion ». La sirène Ondine, quant à elle, l’autre amoureuse du Grésilien qu’elle a vu grandir, dévoile aux passants les secrets cachés des gorges où elle vit depuis toujours.

2. Le moulin Dalby

Avant d’être le premier site classé de la Savoie en 1910, le bassin du Sierroz était autrefois un ancien site indistruel avec 14 scieries, 39 moulins à farine, 9 huileries, 18 battoirs et une forge. Ce site est mis en valeur au début des années 1880 par les meuniers. À la période de la « Belle époque », un bateau touristique navigue sur les gorges du Sierroz jusqu’en 1970.

Les vestiges de ce passé sont encore visibles notamment à la fin du sentier qui longe les gorges, avec le moulin Dalby. Depuis l’encadrement de ce qui était autrefois une fenêtre, les promeneurs peuvent découvrir l’ancien pressoir à huile de Salauz, recouvert par la végétation. Un peu plus loin, la scierie témoigne elle aussi du savoir-faire artisanal de l’époque.

3. La cascade de Grésy

C’est aussi ici que se dresse la cascade de Grésy, le plus beau spectacle du site, mais aussi le plus tragique, puisque c’est ici que s’est noyée la baronne Adèle de Broc. Sa stèle est visible depuis la passerelle qui donne une vue panoramique sur ce coin reculé des gorges, où la nature a repris tous ses droits.

Infos pratiques

Les gorges du Sierroz sont ouvertes toute l’année. L’accès est libre.

Des visites guidées (payantes) sont proposées aux visiteurs. Il faut compter 1 h pour la visite. Les réservations se font en ligne sur  : www.aixlesbains-rivieradesalpes.com ou directement auprès de l’office de tourisme d’Aix-les-Bains Riviera des Alpes.

Les animaux sont acceptés.

Accès  : se rendre au parking de covoiturage de Grésy-sur-Aix, situé route des Bauges. Le stationnement est gratuit.