Un « ambassadeur aux droits LGBT+ » sera nommé d’ici la fin de l’année, annonce Elisabeth Borne

La Première ministre Elisabeth Borne a annonce jeudi 4 août la création d’un fonds de 3 millions d’euros pour créer de nouveaux centres d’aide LGBT+.
La Première ministre Elisabeth Borne a annonce jeudi 4 août la création d’un fonds de 3 millions d’euros pour créer de nouveaux centres d’aide LGBT+. - Capture d’écran Twitter

Quarante ans après la dépénalisation de l’homosexualité, mise en place sous le régime de Vichy, la Première ministre a fait un pas de plus vers les droits LGBT+. Elisabeth Borne a annoncé jeudi 4 août qu’un « ambassadeur aux droits LGBT+  » serait nommé « avant la fin de l’année  ».

Par la même occasion, elle a fait savoir qu’un fonds de 3 millions d’euros allait servir à créer dix nouveaux centres d’aide, et ainsi renforcer les 35 déjà existants.

Porter le combat pour l’égalité « au-delà de nos frontières »

La Première ministre s’exprimait depuis Orléans, en visite au centre LGBT+ (lesbien, gay, bi, trans) de la ville et à l’occasion du quarantième anniversaire de l’abrogation des discriminations entre les relations hétérosexuelles et homosexuelles introduites dans le Code pénal par le régime de Vichy.

Rattaché un ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’ambassadeur nommé aura pour mission de coordonner l’action pour « la protection contre les discriminations et la promotion des droits LGBT+ ».

« Il portera la voix de la France et défendra notamment la dépénalisation universelle de l’homosexualité et de la transidentité », explique la cheffe du gouvernement.

« La bataille des mentalités n’est pas encore gagnée »

Après avoir rappelé les « avancées majeures  » mise en place par le gouvernement depuis les cinq dernières années, Elisabeth Borne souligne qu’il « reste encore des étapes à franchir  ». « La bataille des mentalités n’est pas encore gagnée  », a mis en garde la cheffe du gouvernement, ajoutant que « la haine anti-LGBT+ continue à exclure, blesser et même parfois tue ».

« Pour accompagner, épauler, notamment les jeunes, je sais pouvoir compter sur le travail exemplaire des associations et des centres LGBT+ », a salué Elisabeth Borne avant d’annoncer un fonds de trois millions d’euros pour créer dix nouveaux centres en France. Ainsi, le gouvernement espère atteindre au moins deux centres par région dans l’Hexagone et un centre dans chaque territoire d’Outre-mer.

L’an dernier les 35 centres déjà présents en France ont accueilli et aidé près de 6 000 personnes, indique la Première ministre.