(VIDÉO) Archamps: dans les coulisses du séminaire Chiens de police

Dutch en démonstration au cinéma d’Archamps, avec son maître Gwendal, jeudi 10 octobre, lors du séminaire Chiens de police.
Dutch en démonstration au cinéma d’Archamps, avec son maître Gwendal, jeudi 10 octobre, lors du séminaire Chiens de police.

Tout à coup, Dutch se met à renifler les jeux d’arcade du cinéma d’Archamps à la recherche de stupéfiants ou billets de banque. Ce chien d’élite, son maître Gwendal et bien d’autres professionnels cynophiles se sont donné rendez-vous jeudi 10 octobre (jusqu’à vendredi) pour le deuxième séminaire Chiens de police organisé par deux gendarmes maîtres-chiens de Saint-Julien-en-Genevois et Bonneville.

Le point en 1 minute

Partage de connaissance

Pour cette nouvelle édition, Laurent, gendarme saint-juliennois, et Gwendal de Bonneville, ont fait venir ce qui se fait de mieux dans le secteur. GIGN, Raid, commandos Hubert ou Kieffer, forces spéciales suisses ont ainsi répondu présent pour cet événement unique en France. L’objectif de ces professionnels est « d’échanger, de partager nos connaissances et de créer du contact », explique Laurent alors que Gaffy, son chien de travail n’a pas fait le déplacement pour ne pas rester toute la journée dans la voiture.

Il a participé à neutraliser les frères Kouachi

Deux membres du GIGN sont présents et vont donner une conférence vendredi 11 octobre. « Contre-terrorisme, interpellation de malfaiteurs, recherches d’explosifs, protection du président de la République » sont autant de missions remplies par les « cynos » du « GI » explique notre interlocuteur. Sa mission la plus notable ? L’assaut de Dammartin-en-Goële le 9 janvier 2015 après l’attentat de Charlie Hebdo, qui a permis de neutraliser les deux frères Kouachi. Les chiens ont alors joué un rôle prépondérant dans l’assaut puis lors de la reprise des lieux pour la recherche d’éventuels explosifs.

L’unité canine de l’Onu aussi présente

Créée après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, l’unité canine de l’Onu, à Genève, est aussi présente sur l’événement. Le sergent, Philippe Carbajo, responsable adjoint, détaille ses missions : « la détection d’explosifs, d’armes et de munitions alors que le Palais des Nations dispose d’un périmètre de 7 hectares. Mais aussi des fouilles préventives de salons et salles de conférences avant la venue de personnalités politiques ou encore le contrôle des véhicules, camions de livraison et du courrier de tout le personnel  ».

Le cinéma d’Archamps, un lieu d’entraînement régulier

Le cinéma d’Archamps est heureux d’accueillir cet événement d’une ampleur inédite dans son enceinte. Le directeur du Pathé Archamps, Savanna Samokine, confie ainsi : « Toutes nos salles peuvent devenir des salles de séminaires et nous sommes heureux d’accueillir cet événement car nous avons de bonnes relations avec les gendarmes. En prêtant une salle, je suis content d’aider notre environnement immédiat. » Cette bonne entente se vérifie à chaque trimestre puisque les équipes cynophiles de la région viennent s’entraîner au cinéma d’Archamps dans un cadre parfait pour les chiens avec un mélange d’odeurs chaudes et de nourriture, à même de tester leurs capacités olfactives.