(INSOLITE) La nouvelle pub Nana ne fait pas l’unanimité

Le nouveau spot publicitaire du fabricant de serviettes hygiéniques, Nana, ne fait pas l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire.
Le nouveau spot publicitaire du fabricant de serviettes hygiéniques, Nana, ne fait pas l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire.

On avait l’habitude des publicités pour des protections hygiéniques féminines qui vantaient leurs capacités absorbantes avec un pudique liquide bleu. Une fois n’est pas coutume, la marque Nana a décidé de plutôt mettre en valeur le sexe féminin dans son nouveau spot, diffusé depuis la mi-septembre, intitulé, sans équivoque, « Vive la vulve ».

Résultat, le spot propose de trente secondes au cours desquelles le sexe féminin est évoqué de différentes manières : une pêche, un porte-monnaie, un mollusque, un origami et on en passe. Autant de représentations qui choquent les internautes. Selon Sudinfo, plus de 400 plaintes ont déjà été reçues par le CSA. Une pétition en ligne compte également plus de 8000 signatures sur change.org.

Représentation indécente ou acceptation des différences ?

De nombreux internautes se sont exprimés sur les réseaux sociaux où les commentaires font part d’une insulte à la féminité. Ils trouvent les représentations indécentes, rapporte La Dépêche. Et ce qui semble choquer le plus ces internautes ? Utiliser du rouge qui apparaît sur une serviette hygiénique à la place du bleu qui est utilisé d’ordinaire pour représenter le sang des menstruations.

Sur son site internet, la marque justifie ainsi sa publicité : « Chez Nana, nous pensons que chaque vulve est unique, et que les différences doivent être célébrées. Des poils pubiens à la taille des lèvres, nous voulons que vous soyez fières de ce que vous avez. Après tout, la honte et la gêne vis-à-vis de cette petite (mais incroyable) partie de notre corps peuvent avoir un impact très négatif sur la confiance en soi ».

Quelques internautes ont quand même pris la défense de cette publicité : « Contrairement à beaucoup de personnes, je ne la trouve pas dégradante pour l’image de la femme, je pense qu’il faut accepter son corps et ne pas en avoir honte » écrit une internaute.