En 1906, le destin tragique d’Alfred Bastin, maire d’Annemasse assassiné dans un train

Alfred Bastin, maire d'Annemasse assassiné vers Orange par un fou dans une voiture de première classe du chemin de fer PLM. Photo Archives Ville d'Annemasse
Alfred Bastin, maire d'Annemasse assassiné vers Orange par un fou dans une voiture de première classe du chemin de fer PLM. Photo Archives Ville d'Annemasse

Annemasse, mardi 10 avril 1906. Les drapeaux sont en berne sur la façade de la mairie et Pierre Vuagnat, premier adjoint, fait une crise de nerfs tellement il est choqué par la nouvelle qui vient de tomber. Alfred Bastin, maire apprécié de la commune frontalière depuis 1900, a été assassiné dans un train à Orange ! Deux jours plus tôt, cet élu qui est aussi un entrepreneur prospère dans le domaine des chemins de fer se trouvait à Bonne-sur-Menoge, où les républicains de l’endroit donnaient un banquet à la suite d’une belle conférence du député Fernand David à Genève. En compagnie de ce dernier, Alfred Bastin prenait dans la soirée le train pour Paris. Il quittait la capitale le lendemain pour rejoindre le chantier de construction mené par son entreprise de la ligne de chemin de fer d’Orange à Buis-les-Baronnies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite