Élisabeth Borne va demander aux entreprises de réduire de 10 % leur consommation d’énergie

Pour réduire leur consommation d’énergie, il est notamment demandé aux entreprises de ne pas chauffer leurs bureaux au-delà de 19 degrés cet hiver.
Pour réduire leur consommation d’énergie, il est notamment demandé aux entreprises de ne pas chauffer leurs bureaux au-delà de 19 degrés cet hiver. - Photo d’illustration

Des « économies choisies  » plutôt qu’un « rationnement subi  » : c’est le mot d’ordre du gouvernement en cette rentrée. Après un été marqué par les aléas climatiques et dans un contexte de hausse inédite des prix de l’énergie, Élisabeth Borne appelle les chefs d’entreprise à la sobriété. D’après les informations de franceinfo, la Première ministre va demander aux entreprises de réduire de 10 % leur consommation d’énergie, ce lundi 29 août lors de son discours lors de la Rencontre des entrepreneurs de France (REF) du Medef.

La possibilité de « mesures contraignantes »

Sans perdre de temps, le gouvernement exige des efforts dès septembre. Matignon indique auprès de franceinfo qu’un bilan sera fait d’ici un mois. Si les entreprises ne sont « pas à la hauteur », « des mesures beaucoup plus contraignantes  » pourront alors être activées prévient l’exécutif.

Alors que le mot d’ordre de cette rentrée semble être «  économies choisies plutôt que rationnement subi  », le président du Medef a assuré sur France Inter, ce lundi, que les entreprises n’ont « pas attendu la Première ministre pour rentrer dans la sobriété ». Geoffroy Roux de Bézieux estime que l’objectif fixé de 10 % « est un effort significatif mais absolument indispensable ».

S’il ne « voit pas de problème particulier  » au fait de ne pas chauffer les bureaux au-delà de 19 degrés cet hiver, le président du Medef indique tout de même qu’il y a « des limites » dans les efforts à faire. « Ce qu’on veut éviter absolument, c’est le rationnement ou le délestage », a-t-il insisté.