Record totalement décalé : il rame 11 heures sur le Missouri et parcourt 61 km dans un potiron

Dans ce potiron de 380kg, Duane Hansen a parcour 61km sur les eaux du Missouri.
Dans ce potiron de 380kg, Duane Hansen a parcour 61km sur les eaux du Missouri. - Facebook ville de Bellevue

Ô mon bateau... un potiron

Dans le conte de Cendrillon, la bonne fée transforme la citrouille en carrosse pour emmener la jeune fille au bal ; dans le Nebraska, aux États-Unis, on ne sait si Duane Hansen est une fée d’aujourd’hui, mais il a transformé un énorme potiron, qu’il a fait amoureusement pousser dans son potager, en une… embarcation pour naviguer sur le Missouri.

Dans sa commune de Syracuse au Nebraska, l’homme est connu pour produire nombre de légumes et notamment des citrouilles géantes. C’est un voyage dans l’Ohio qui va lui donner l’inspiration. Il y croise un de ces hurluberlus en quête d’extraordinaire, ici en train de ramer dans un potiron et devant celui qu’il a choyé pour l’amener en cette année 2022, jusqu’à la louable grosseur de 380 kg, l’idée lui est venue de faire de même, voire mieux.

Pas jusqu’à la mer, mais...

Aussitôt dit aussitôt fait. Il ouvre, il creuse, il évide l’intérieur du géant. De quoi s’y installer assis et se jeter… à l’eau. Doté d’une pagaie avec pour objectif de passer les 50 km de l’actuel record du monde enregistré dans le Guiness Book. Au lendemain de ses 60 ans.

Une folie périlleuse qui va lui prendre, avec son potiron Berta, de 7 h 30 à 18 h 30, 11 heures d’effort et de navigation instable sur les eaux du Missouri, dans le froid et sous la pluie, entre Bellevue et Nebraska City.

« J’ai parcouru 61 km en descendant la rivière sans me lever dans ce potiron, et mes genoux me font encore mal », a raconté hilare Duane Hansen à l’agence de presse Reuters quelques jours plus tard. « Mais je ne referai probablement jamais ça. Et si quelqu’un bat ce record, je crois que je me prosternerai devant lui parce qu’il serait très fort ! », relate le Huffigton Post sur son site.

Son record a, depuis, fait le tour du Monde. Sans doute donnera-t-il envie à l’un ou l’autre de ramer encore plus loin et toujours en potiron. Tant va le potiron à l’eau qu’à la fin il devient bateau…