Albertville: le chorégraphe Philippe Decouflé marque son retour avec Stéréo

Pour cette interview, Philippe Decouflé a choisi une photo de lui datant des JO 92 prise par Annick Rippe, ancienne gérante de l’auberge Au Beau Séjour à Mercury: « L’accueil y était génial, se souvient-il. La décoration était foisonnante et j’y ai rencontré des phénomènes au sens positif du terme».
Pour cette interview, Philippe Decouflé a choisi une photo de lui datant des JO 92 prise par Annick Rippe, ancienne gérante de l’auberge Au Beau Séjour à Mercury: « L’accueil y était génial, se souvient-il. La décoration était foisonnante et j’y ai rencontré des phénomènes au sens positif du terme».

La Savoie : Pour votre nouveau spectacle Stéréo, vous dites avoir eu envie de vitesse, brillance, virtuosité, énergie et rock’n roll. Comment cette aventure est-elle née ?

Philippe Decouflé : C’est le spectacle que j’ai monté en sortie du deuxième confinement. Il est sûr qu’après avoir été empêché de bouger pendant deux ans, j’avais envie de quelque chose qui porte une certaine énergie alliant mouvement et plaisir pour retrouver tout ce dont on avait été empêché. Puis, l’inspiration vient beaucoup de ce que l’on a vécu étant enfant et adolescent et c’est la première fois que je voulais travailler sur l’énergie de mes 20 ans. Le rock est le genre musical dans lequel ma jeunesse a baigné et j’avais le souhait de revenir sur les morceaux qui m’ont marqué.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ