Aix-les-Bains : quelles sont les principales critiques de l’opposition municipale ?

Daniel Carde, Marina Ferrari et André Gimenez pointent plusieurs faiblesses de la majorité municipale actuelle.
Daniel Carde, Marina Ferrari et André Gimenez pointent plusieurs faiblesses de la majorité municipale actuelle. - Photos Ville d’Aix

Après deux ans de mandat – « quatre » corrige Marina Ferrari en rappelant que Renaud Beretti était aux manettes dès 2018 – les critiques de la représentante du groupe d’opposition «Aix, naturellement» portent sur les finances. « Hors Covid, on a quand même pris des décisions sur la collectivité qui ont aggravé sa situation financière », tacle la nouvelle députée. « Budgétairement, la Ville tape dans le dur. » Dans le même temps, elle déplore l’absence de « projet d’envergure ».

André Gimenez, du groupe «Aix autrement», ressent de son côté « un rétrécissement de l’activité de la Ville, dû certainement à des budgets qui étaient de plus en plus délicats à appliquer ». Il constate « qu’on n’arrive pas à entreprendre de gros travaux ». L’élu de la minorité considère aussi « qu’on aurait pu faire un peu plus de démocratie participative ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ