Abondance : la boulangerie de l’Abbaye ferme après quarante ans d’existence

Christine Nourdin avait rejoint son mari Joël en 2010, derrière la caisse.
Christine Nourdin avait rejoint son mari Joël en 2010, derrière la caisse.

Croissants chauds et pains au levain ont disparu des vitrines de la boulangerie de l’Abbaye. Depuis lundi 5 septembre, l’enseigne, tenue par Joël et Christine Nourdin, a baissé le rideau. Une décision difficile à prendre pour le boulanger qui perpétuait l’affaire familiale ouverte depuis plus de 40 ans.

En 1998, Joël Nourdin avait repris, aux côtés de sa mère, la boulangerie-pâtisserie de famille. Et depuis 2010, sa femme l’a rejoint. « On avait tout refait », explique le boulanger.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite