Ferney-Voltaire : Claude Maistret, le regard tourné vers les étoiles

Claude Maistret n’utilisent pas d’ordinateur pour identifier les objets dans le ciel, mais que des Atlas.
Claude Maistret n’utilisent pas d’ordinateur pour identifier les objets dans le ciel, mais que des Atlas.

«  L’astronomie, c’est depuis tout gamin. »

C’est des étoiles – et des comètes et des planètes – pleins les yeux que Claude Maistret évoque l’une des activités qui guide sa vie depuis l’enfance.

Initié par son frère à l’observation des astres, le Ferneysien originaire de Toulon a construit lui-même son premier appareil à vingt ans.

«  J’ai fabriqué un petit télescope parce que j’avais accès aux outils du garage, raconte celui qui a été, jusqu’en 2014, mécanicien automobile. Ce n’était pas très compliqué, un tube de PVC, du bois et j’avais acheté un kit miroir.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite