« Je dors dehors dans Annemasse même si j’ai peur pour ma vie »

« Je dors dehors dans Annemasse même si j’ai peur pour ma vie »

Vasile-Ioan Lacatis, 53 ans, Roumain, né sous Ceausescu, est arrivé en France en 2012 après avoir travaillé dans le Bâtiment à Londres pendant quatre ans.

Père de 7 enfants, il témoigne de sa dépendance et de l’importance de l’Apreto, située à Annemasse, pour l’aider à s’en sortir. «  Mon rêve était de voyager. Après Londres, j’ai travaillé à Montpellier dans une entreprise de nettoyage mais j’ai été obligé d’arrêter en juillet 2022 pour venir en aide à une partie de ma famille qui habite à la frontière avec l’Ukraine. En Angleterre, j’ai commencé à consommer de la drogue, et je suis rapidement devenu accro. L’Apreto m’a accueilli, j’y suis domicilié pour le courrier et je suis sous traitement. Le but est d’arrêter. Je dors dehors dans Annemasse même si j’ai peur pour ma vie. Si l’Apreto n’existait pas, je serais obligé de voler. Mon but est de retrouver du travail pour subvenir à mes besoins et sortir de la rue. Je suis toujours en contact avec mes enfants. Ils ont une belle vie c’est l’essentiel. »