Un an après leur ouverture, comment se portent les boutiques vrac d’Annemasse ?

Jonas Mayoraz a dû fermer sa boutique, Vracopolis, le 28 septembre dernier.
Jonas Mayoraz a dû fermer sa boutique, Vracopolis, le 28 septembre dernier.

Présenté comme une solution vertueuse face au gaspillage alimentaire et aux problèmes de suremballages, le commerce de produits en vrac peine cependant à trouver son public. À Annemasse, sur les deux boutiques ouvertes en septembre 2021, Alterovrac et Vracopolis, seule Alterovrac affiche un bilan acceptable. Le point avec les directeurs des deux boutiques.

Jonas Mayoraz, jeune entrepreneur originaire de Saint-Julien, se lançait le 10 septembre 2021 en ouvrant sa boutique Vracopolis en plein centre d’Annemasse. Un an après, il est forcé de mettre la clef sous la porte.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite