Economie du Pays de Gex : des pépites au Technoparc de Saint-Genis-Pouilly

Des entreprises issues des recherches du CERN sont installées au Technoparc. Cliché Géoportail.
Des entreprises issues des recherches du CERN sont installées au Technoparc. Cliché Géoportail.

«  A insi, explique Sabine Gauthier, directrice du Pôle de l’Entrepreneuriat, on peut citer la success story de la société Advanced Accelerator Applications (AAA), installée sur le Technoparc-site de Saint-Genis-Pouilly en 2002.

Ce groupe pharmaceutique à la pointe de l’innovation mondiale en médecine nucléaire et plus précisément dans le traitement anti-cancer, dont le patron historique étant un ancien du CERN, a été racheté début 2018 par le groupe Novartis pour plus de 3 milliards d’euros.

Il a été historiquement soutenue et accompagnée par la communauté de communes du Pays de Gex. AAA est dans le top 300 des entreprises de l’Ain. »

Des process industriels innovants

« Grâce à la présence du CERN, poursuit la directrice, d’autres entreprises locales ont pu développer des savoir-faire et des process industriels innovants  : je peux citer Bergoz Instrumentation, un leader mondial dans le domaine de l’instrumentation de mesure à destination des accélérateurs de particules, mais également, SOTEB National Elektro, présente sur le site du CERN depuis 1991, spécialisée dans l’étude, l’installation et la maintenance d’automatismes et d’équipements électriques. Elle appartient au groupe Gérard Perrier Industrie. Serco SARL conçoit des outillages et des composants qui entrent dans l’exploitation des aimants résistifs utilisés par le CERN. Le tout sans oublier AT-Ski qui fabrique des skis en bois sur le Technoparc de Saint-Genis-Pouilly. D’autres filières fleurissent dans l’aéronautique, les télécommunications ou la chimie...  »

Le Business Center, un acteur privé

Le Business Center se trouve également à Saint-Genis.

Si la collectivité œuvre pour le maintien et le développement de l’économie dans le Pays de Gex, elle n’est pas la seule. Depuis 22 ans en effet existe au Technoparc de Saint-Genis-Pouilly un Business Center privé (le seul du territoire, Ndlr) qui lui aussi soutient les entreprises désireuses d’exercer leurs activités en terre gessienne.

Hôtel d’entreprises

« Un Business Center, explique la gérante de l’établissement, n’est ni plus ni moins qu’un hôtel d’entreprises. En arrivant, vous y trouvez d’une minute à l’autre tout ce dont vous avez besoin : des locaux confortables, une connexion Internet très haut débit, une ligne téléphonique personnelle, une assistante bilingue, l’accès aux salles de réunion… Nous pouvons accueillir tout aussi bien un avocat qu’un artisan, une huissier ou une multinationale… »

Aller chercher « les clients »

Mais comment les entreprises arrivent-elles au Business Center ? « Nous n’attendons pas qu’elles nous sollicitent, même si cela peut arriver, bien sûr. Nous allons les chercher, grâce à notre réseau professionnel de centres d’affaires et de domiciliation, que ce soit au plan local, national ou international. Il faut se battre pour faire venir des entreprises et les garder afin qu’elles contribuent à la richesse du territoire, paient leurs contributions, créent des emplois. L’idée, c’est de les insérer dans le tissu économique local, de leur permettre de se pérenniser, de servir de tremplin, en quelque sorte. Pour cela, il faut des compétences, de l’efficacité, de la réactivité. Il faut être capable de s’adapter à toutes sortes d’activités. »

Réactivité et discrétion

La gérante se souvient d’une entreprise de transport maritime, basée à Nyon, qui en 2020, année Covid, s’est trouvé en nécessité de trouver en urgence 15 postes de travail afin de se restructurer : « Nous sommes parvenus à leur donner satisfaction ; et c’est le même combat pour toutes les sociétés, quelle que soit leur nationalité. »

Le Business Center garantit également toute la discrétion pour les dossiers délicats, règlement de plans de licenciement, contrôles fiscaux, douaniers, problèmes comptables… « On n’a pas le droit à l’erreur dans ce genre de situations. »

Pour elle, la structure publique du Pôle de l’Entrepreneuriat a vocation à orienter dès que possible les entreprises accueillies vers la sphère privée afin qu’elles jouent pleinement leur rôle dans l’économie locale.