Pays bellegardien : quels véhicules sont ciblés par la fourrière ?

A l’occasion de la fête des associations, plusieurs véhicules,en stationnement gênant, ont été enlevés par la fourrière.
A l’occasion de la fête des associations, plusieurs véhicules,en stationnement gênant, ont été enlevés par la fourrière.

«  La commande, sur Valserhône, et plus généralement, la communauté de communes, est très claire, de la part des élus, expose Michel Séguy, chef de la police municipale intercommunale. Comme pour les PV (procès-verbaux), on n’est pas là pour faire du chiffre. Aujourd’hui, la fourrière est prioritairement engagée sur le traitement des véhicules en stationnement abusif. Cela devient un fléau, le phénomène prend de l’ampleur, avec des voitures abandonnées, souvent en voie d’épavisation, qui ont un pare-chocs ou une roue qui disparaît, un carreau cassé, vont être démontées, brûlées, parfois polluantes. »

Plus de 7 jours à la même place

Sont concernées celles qui sont stationnées, à la même place, durant plus de 7 jours. Le véhicule est signalé, marqué, relevé, enregistré dans une base de données. Entre 7 et 10 jours plus tard, la police le contrôle. S’il est toujours là, il est verbalisé et mis en fourrière.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite