Frédéric Alcaraz, le tout nouveau président du Tennis Olympique Albertville (TOA) se livre à un échange décalé

Frédéric Alcaraz, le tout nouveau président du Tennis Olympique Albertville (TOA) se livre à un échange décalé

Frédéric, après le P’tit Bureau le P’tit club !

Le TOA a tout d’un Grand, avec ses valeurs et de l’ambition. Nous sommes avant tout un club formateur, depuis le baby tennis pour les jeunes enfants jusqu’aux adultes.

Vous prenez le manche ?

Je joue au tennis depuis l’âge de 7 ans et il m’est arrivé de casser quelques manches de raquettes. Aujourd’hui je prends le manche au club, succédant à Olivier Derome qui a tenu la barre pendant des périodes très compliquées dont celle de la crise sanitaire.

Vous sortez couvert ?

Tout dépend de la saison mais lorsque la météo ne permet pas de jouer en extérieur nous sommes très heureux de disposer d’une des meilleures structures de Savoie avec 3 courts couverts, s’ajoutant aux 4 en extérieur, 2 en dur et 2 en terre battue.

Vous donnez dans la licence ?

En ce début d’exercice, nous sommes déjà 300 licenciés, l’an dernier nous avons terminé à 340. La Fédération et les clubs agissent pour populariser notre sport et l’ouvrir à tous les publics, nous avons, par exemple, un partenariat avec l’E.A.M. Le Chardon Bleu.

Avec Head vous vous prenez la tête !

Non, grâce au soutien de Head et Intersport, nous disposons d’un matériel de grande qualité… et nous apprécions d’être fournis en balles, alors que le marché souffre actuellement de pénurie.

Au club c’est la lutte des classes ?

Cette année la FFT a fait une révolution, maintenant on peut changer de classement tous les mois si l’on joue beaucoup. C’est une manière de coller davantage à la réalité du niveau du joueur, c’est aussi une incitation à faire plus de compétitions pour progresser.

Un match de président c’est combien de sets ?

L’enjeu principal de l’équipe pédagogique et du Bureau est de mettre en œuvre ce qu’il faut pour que les joueurs, enfants, adultes et les parents prennent du plaisir à venir au club.

A la Toussaint vous faites un stage ?

Moi non, mais les enfants âgés de 5 à 7 ans auront l’opportunité, pendant les 2 semaines de vacances, de participer à des stages de 3 ou 4 jours, encadrés par 2 de nos coaches, Léo et Max.