Parapente : après un été record, Talloires-Montmin veut réguler la pratique

Depuis le 1er juin, plus de «80 000 personnes ont décollé sur les deux sites de parapente de Talloires-Montmin», selon Didier Sarda (à gauche), maire de la commune.
Depuis le 1er juin, plus de «80 000 personnes ont décollé sur les deux sites de parapente de Talloires-Montmin», selon Didier Sarda (à gauche), maire de la commune.

Forclaz ou Planfait. Si vous êtes parapentiste, ces noms de site de décollage surplombant le lac d’Annecy ne vous sont pas inconnus. Devenu un passage presque obligé, Talloires-Montmin fait office de Mecque du parapente pour les pratiquants, locaux et étrangers, de vol libre.

«  D’une petite activité artisanale, cela est devenu une activité économique importante pour le village. Aujourd’hui, la demande n’est pas satisfaite par l’offre, ce qui fait grandir le nombre de pilotes professionnels assurant des vols commerciaux biplaces  », constate Didier Sarda, maire de Talloires-Montmin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite