Ste-Foy-Tarentaise : Marine Arpin incarne le mois de décembre du calendrier Belles des Près

Marine Arpin pose telle un petit lutin.
Marine Arpin pose telle un petit lutin.

Sainte-Foy-Tarentaise

On connaît tous le calendrier des Dieux du Stade où les rugbymen exposent leur musculature et moins celui des Belles des Près. Pourtant Johann Baxt, fondateur de ce dernier a voulu, en 2018, proposer « des photos de mise en scène champêtre ». Et ces belles des près ne sont pas les bêtes à poils et à cornes de nos alpages mais bien les femmes agricultrices ou épouse d’agriculteurs qui, bien souvent, donnent un indispensable coup de main à leur mari.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite