Albertville dans les années 70 : le pénitencier encore debout

Le pénitencier, grand bâtiment en forme de croix.
Le pénitencier, grand bâtiment en forme de croix. - Photo fournie par les archives municipales.

Dans ses plus anciens souvenirs, Pierre-Marie Carella raconte avoir visité le pénitencier, remplacé depuis par une place et un parking. «  J’allais voir un copain d’école, Éric Emery, dont les parents étaient gardiens, donc ils habitaient là. C’était un sacré truc ! Grand comme le fort de Tamié, des grands couloirs, des tas de cellules. C’était désaffecté, un peu à l’abandon. On a arpenté les couloirs. Je me souviens de gros tas de masques à gaz dans les couloirs, qui dataient de l’époque où il fonctionnait, il devait y avoir des stocks qui restaient. On s’amusait à les mettre. C’était juste avant qu’il soit rasé.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite