Allinges : entre désaccords et propositions, l’opposition se veut constructive

(De g. à d.) Samuel Maïon-Fontana, Manon Genelot et Jean-Pierre Burnet sont conseillers d’opposition à Allinges.
(De g. à d.) Samuel Maïon-Fontana, Manon Genelot et Jean-Pierre Burnet sont conseillers d’opposition à Allinges.

En 2020, des habitants d’Allinges constatent qu’il n’y a qu’une liste qui se présente aux élections municipales. Ils décident alors d’en monter une seconde, Allinges en commun, qui obtient 40 % des voix, et cinq sièges au conseil municipal. Aujourd’hui, ils dressent un bilan de ces deux ans de mandat.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite