Cluses : Nadia et Sophie vivent un vrai cauchemar depuis l’arrêt du chantier de leur maison

Sophie et Nadia posent à quelques mètres de leurs maisons qu’elles devraient habiter depuis mars 2022. Au lieu de ça, elles ne veulent pas les approcher.
Sophie et Nadia posent à quelques mètres de leurs maisons qu’elles devraient habiter depuis mars 2022. Au lieu de ça, elles ne veulent pas les approcher.

Pour certaines d’entre elles, comme Nadia et Sophie que nous avons rencontrées cette semaine, c’était le projet de toute une vie, pouvoir vivre dans une villa avec un petit jardin, dans un quartier bien agréable de Cluses, situé rue de la Tête-du-Colonney. Très enthousiastes au début, quand elles ont signé le contrat avec le promoteur immobilier Amétis, elles ont déchanté par la suite, quand elles ont vu les travaux s’arrêter suite à la faillite de l’entreprise de maçonnerie. Le chantier a débuté en 2019, puis a été retardé à plusieurs reprises, jusqu’à cette faillite du maçon, tandis que de multiples malfaçons ont été constatées sur le chantier par un expert. Des malfaçons, qui pour le groupe immobilier ne sont pas de leur fait, mais du maître d’œuvre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite