Ils vivent près du champ de tir de l’armée à Annecy : «Quand ça tape, c’est infernal»

Si certains habitants de Sacconges n’en peuvent plus des tirs d’armes à feu, d’autres ont appris à vivre avec.
Si certains habitants de Sacconges n’en peuvent plus des tirs d’armes à feu, d’autres ont appris à vivre avec.

Ils vivent loin de tout théâtre de guerre, au pied du Semnoz. Pourtant, les tirs font partie de leur quotidien. Dans les alentours du champ de tir de Sacconges, certains riverains sont las d’entendre des coups de feu à longueur de semaine. Au point de multiplier les alertes auprès de la Mairie et de la presse, enregistrements et mesures de décibels à l’appui. L’Essor s’est donc rendu sur place, à la rencontre des habitants les plus proches du terrain militaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite