Valserhône : la fin des derniers fours industriels à Arlod

Le démantèlement de l’ancien silo de Bertolus, en 2005.
Le démantèlement de l’ancien silo de Bertolus, en 2005.

Les usines d’Arlod ont connu un processus de fusions-acquisitions, qui s’est avéré fatal. Les concentrations industrielles se sont accélérées, à partir des années 1960, pour donner naissance à de grands groupes capables de peser dans l’économie européenne et mondiale. L’entreprise Ugine-Kuhlmann, qui avait déjà racheté la Société des Produits Azotés, voisine en 1966, racheta également Bertolus, en 1970. Deux ans plus tard, Ugine-Kuhlmann fusionna avec le groupe Péchiney au sein de la SOFREM (Société Française d’Electrométallurgie), puis de la PEM (Péchiney Electrométallurgie) en 1985.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite