La pharmacie du Vieil Annecy, anciennement Picon, est une institution depuis plus de 140 ans

La devanture de la pharmacie est inscrite aux monuments historiques depuis 1984.
La devanture de la pharmacie est inscrite aux monuments historiques depuis 1984.

Sa grande façade en bois ne passe pas inaperçu, ni pour les touristes, ni pour les Annéciens. Depuis la fin du XIXe siècle, la pharmacie Picon, devenue pharmacie du Vieil Annecy, a élu domicile dans la rue Jean-Jacques-Rousseau, au bord du Thiou. Et malgré les années, la devanture est restée inchangée.

L’histoire commence en 1880, alors que Félix Claude Picon, aussi conseiller municipal d’Annecy, déménage sa pharmacie de la rue Filaterie à la rue Jean-Jacques-Rousseau. Il tient l’une des quatre pharmacies d’Annecy à l’époque, et travaille les préparations à l’ancienne. Une publicité trouvée aux archives municipales d’Annecy pour l’officine Picon vante sa fabrication de sirop pectoral contre la toux ou la coqueluche, de baume fondant contre le goitre et de thé de la Tournette contre la constipation. Mais ce n’est qu’en 1890 qu’il commande cette fameuse façade en bois à l’ébéniste Alexandre Furno.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite