Les chaussures San Marina ferment définitivement tous leurs magasins

Tous les magasins de San Marina vont mettre définitivement la clé sous la porte samedi 18 février 2023. La marque va être placée en liquidation judiciaire.
Tous les magasins de San Marina vont mettre définitivement la clé sous la porte samedi 18 février 2023. La marque va être placée en liquidation judiciaire. - Capture d’écran Twitter @SO_Paysbasque

Dans le monde du vêtement et de la chaussure, rien ne va plus

Avec l’arrêt de la marque de chaussures San Marina et la fermeture de tous ses magasins en France, samedi 18 février 2023 – l’information a été confirmée par les syndicats avertis de la décision par les administrateurs du groupe – la liste de la disparition de grandes et très populaires marques dans le monde du vêtement et de la chaussure, s’allonge en France.

Après Kookaï, Camaïeu, Go Sport, André ou peut-être bientôt Pimkie sur le point d’être rachetée, c’est au tour de San Marina, sous le coup d’un redressement judiciaire depuis plus d’un an. La marque emploie plus de 600 personnes et compte 205 boutiques en France (163 dans l’Hexagone) et en Suisse.

Elle n’est pas parvenue à trouver de repreneur et la justice ne pourra faire autrement, lundi 20 février au tribunal de Marseille, que de décider la liquidation. « Sur la dizaine d’offres de reprise déposées, « seules trois offres ont été soutenues » devant le tribunal de commerce de Marseille, « mais elles ne remplissaient pas les conditions de la loi pour être retenues en redressement judiciaire », a expliqué à Bernard Bouquet, l’avocat de la société », indiquent nos confrères de La Voix du Nord. Et surtout, elles ne remplissaient pas les conditions pour la sauvegarde de l’emploi.

Les salariés entrent en grève

Face au refus de la direction d’accorder aux salariés une prime de départ, à l’image de celle reçue par les salariés de Camaïeu au moment de la liquidation, le syndicat CGT a appelé à la grève. Appel qui a été suivi par plusieurs magasins et qui pourrait avoir encore plus d’effet si les autres syndicats rejoignent la CGT faute de voir aboutir les négociations.

La direction de San Marina n’a fait aucun commentaire et on ne sait ce que vont devenir les employés et ce qu’il en sera du stock de chaussures de la marque.