Echenevex : un bus scolaire passe sous un pont trop bas , des éléments du toit arrachés

Les trappes de secours situées sur le toit du véhicule ont été arrachées. Photo prise de l’intérieur du bus.
Les trappes de secours situées sur le toit du véhicule ont été arrachées. Photo prise de l’intérieur du bus.

Belle frayeur pour les enfants d’un bus scolaire. L’incident s’est déroulé, lundi 30 septembre à 8 h, sur le trajet reliant le village d’Echenevex aux collèges Georges Charpak et Jeanne d’Arc de Gex. « Le conducteur du bus scolaire, après s’être trompé d’itinéraire, a circulé sous un pont près du lieu-dit La Table Ronde dont la hauteur, signalée à l’entrée, ne lui permettait pas de passer, témoigne l’une des mamans. Il s’est néanmoins engagé sous celui-ci, arrachant des parties du toit de son véhicule. Malgré les cris des enfants, l’odeur de brûlé et les débris au sol, le conducteur a poursuivi sa route sans vérifier si un usager était blessé et sans prendre la mesure des dégâts. Alors qu’il s’apprêtait encore à tourner dans la mauvaise direction, les enfants lui ont fait remarquer qu’il avait oublié l’arrêt Mury. Le chauffeur a alors fait demi-tour vers Echenevex. Une enfant blessée à l’œil est descendue à cet arrêt sans que le conducteur l’en empêche ou s’inquiète de son état. Les enfants sont arrivés paniqués à leurs collèges respectifs. »

Suite à cela, une lettre a été envoyée au service des transports de l’Ain. « Nous souhaitons vous alerter d’un problème qui concerne la formation ou le professionnalisme des chauffeurs, au point de perturber la scolarité des enfants et mettre en danger leur sécurité comme en ce lundi 30 septembre. »

« Une enquête est menée et des sanctions seront prononcées »

Le département a alors répondu : « Le 30 septembre, le conducteur du car n’a pas suivi la route habituelle du circuit et a franchi le pont sous la RD984C malgré l’indication de hauteur portée sur la signalisation routière. Les trappes de secours situées sur le toit du véhicule ont été arrachées, ce qui a impressionné les élèves par le bruit important et quelques éclats de matériaux plastiques à l’intérieur du véhicule. Contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit, le car s’est engagé à allure réduite sous le pont et il n’y a pas eu de verre projeté. Les conducteurs de car font partie d’une organisation complète : des feuilles de routes leur sont délivrées quotidiennement par leur encadrement, ils bénéficient de formations et d’un suivi régulier au sein de la société. Malgré ces dispositions, une erreur d’itinéraire a été commise qui a mené au passage sous le pont. Ensuite, le conducteur n’a pas eu l’attitude adéquate vis-à-vis des élèves pour les rassurer et s’assurer de leur état de santé. Face à ces erreurs, une déclaration en Préfecture est faite, comme cela est requis en pareil cas, une enquête est menée et des sanctions seront prononcées. »

Il a ensuite présenté ses excuses. « Le Département de l’Ain et la Régie Départementale des Transports de l’Ain regrettent cet incident et présentent leurs excuses à chaque élève et parent concernés. Soyez assurés que les dysfonctionnements qui se succèdent ne satisfont personne et qu’à chaque difficulté, des solutions sont recherchées. »