Les cochers de Morzine, une institution centenaire sur le point de disparaître

Les cochers de Morzine, une institution qui existe depuis près de 100 ans (date inconnue).
Les cochers de Morzine, une institution qui existe depuis près de 100 ans (date inconnue). - Photo association Histoire et Patrimoine de Morzine

Si les calèches tirées par les chevaux conjuguent à la fois l’utilité d’un transport écologique et l’agrément d’une promenade touristique, les cochers de Morzine, véritable patrimoine local, vont disparaître.

La clientèle se fait de plus en plus rare, les navettes en bus ont détrôné les calèches pour les transports des vacanciers, et les deux derniers cochers engagent des frais (foin, ferrages, vétérinaire) sans que leur activité soit rentabilisée. «  Avant, des gens venaient de loin pour faire un tour de traîneau et les Thononais montaient exprès pour ça, se souvient Jean-Pierre Bron, l’un des deux cochers, mais maintenant, on est là pour meubler la place, c’est tout. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite