Bonneville : sept « décrocheurs » à la barre du tribunal

Convoqués le 27 juin dernier, les «
décrocheurs
» ont vu leur audience reportée à ce jeudi 17 octobre.
Convoqués le 27 juin dernier, les « décrocheurs » ont vu leur audience reportée à ce jeudi 17 octobre.

Ils s’appellent Michel, Magalie, Jean-Henri, Karen, Armand, Ludivine et Nicolas, ils ont entre 27 et 63 ans.

Jeudi 17 octobre, ils se retrouvent à la barre du tribunal de Bonneville, pour avoir décroché le portrait du président de la République dans plusieurs mairies. Par ce geste, ils dénoncent « depuis des mois le vide de la politique climatique et sociale d’Emmanuel Macron et le fossé entre les beaux discours et les actes… »

Les mairies de Sallanches, Passy, Saint-Gervais-les-Bains et Passy sont concernées. Pour le tribunal il s’agit de vols en réunion.

L’audience prévue le 27 juin dernier a été reportée à ce jeudi 17 octobre, à 14 heures.

Les militants climat d’Action non-violence Cop21 organisent toute la journée sur Bonneville une grande mobilisation populaire et festive.