Pays de Gex : les usagers de La Poste, entre ras-le-bol et compréhension…

Un peu de patience et de compréhension,... Le rythme redeviendra normal dans quelques temps...
Un peu de patience et de compréhension,... Le rythme redeviendra normal dans quelques temps...

Si Valserhône n’est pas trop mal loti, le Pays de Gex, à certaines périodes du confinement, était quasiment dépourvu de bureaux de poste. En début de mois, seuls les bureaux de Ferney-Voltaire et de Saint-Genis-Pouilly (au Technoparc) n’avaient pas baissé les rideaux. Pas simple pour les usagers de s’organiser en fonction ! Selon l’opération à effectuer, il fallait soit se rendre à Valserhône, soit longuement patienter dans les deux autres structures ouvertes, à condition que l’opération désirée soit réalisable en ces lieux.

Une « situation pénible »

Une de nos lectrices nous a contactés pour raconter les conséquences que les fermetures ont pour elle : « cette situation est pénible, car je paye mon loyer en espèces par TIP (titre interbancaire de paiement, Ndlr) à La Poste et le bureau de ma commune (Collonges) est fermé. Je n’ai pas de moyen de transport pour aller à Ferney, à Bellegarde ou à Saint-Genis…  ». Emilie, elle, estime qu’à Gex, « ils pourraient faire une permanence juste pour les services financiers, car c’est compliqué d’aller jusqu’à Ferney juste pour déposer un chèque.  » Bonne nouvelle, le bureau de Gex est finalement ouvert depuis lundi dernier !

Pour Christelle, l’organisation actuelle de La Poste semble très problématique. Elle indique : « On pourrait se dire que le courrier, c’est secondaire, sauf que ça ne l’est pas, en fait. » Et complète en listant plusieurs cas où les services postaux sont nécessaires : «  Les entreprises qui attendent des paiements, du matériel pour travailler, ça peut aussi être une attente de moyens de paiement bancaire, une mamie qui attend des nouvelles de ses proches à l’autre bout de la France ou du monde. Ça peut être plein de choses importantes, le courrier. Ce n’est pas normal de ne pas recevoir son courrier !  ». Elle n’oublie pas de revenir sur les difficultés qu’a pu connaître le Pays de Gex à ce sujet, dans le passé : « Déjà que d’habitude, ici, c’est le Bronx, alors là, c’est le pompon. A titre personnel je travaille car essentiel et vital est mon job. Je dois être joignable 24 heures sur 24 et pas de chance, ma carte SIM a rendu l’âme. Cela fait maintenant 10 jours que je suis sans téléphone car La Poste a du retard. Il y en a marre. »

« Solidaires avec La Poste ! »

Heureusement, nombreux sont les usagers à comprendre cette situation et à ne pas oublier le pendant humain à cette crise sanitaire. Jean Philippe Pisapia « Prenez soin de vous, ainsi que de vos postiers. Eux aussi ont le droit à la santé et à la sécurité  » rappelle Jean-Philippe. Séverine, qui admet que la situation est compliquée, « approuve totalement que La Poste cherche à protéger ses agents et en même temps ses clients. D’autres métiers devraient faire de même si pour certains c’est très difficile de l’appliquer. La santé de tous n’est-elle pas le plus important finalement ? » Frédéric aussi, soutient les agents : « Solidaire avec La Poste et nos facteurs ! Il y a des choses plus importantes dans la vie. » Et de rappeler : « Nous pouvons quasiment tout faire en ligne ! »