Annecy: ivre et violent, il crache aux visages de gendarmes et écope de 7 mois de prison

Les gendarmes ont dû se mettre à plusieurs pour maîtriser l’individu. (Photo d’illustration)
Les gendarmes ont dû se mettre à plusieurs pour maîtriser l’individu. (Photo d’illustration)

Vendredi 1er mai, les gendarmes sont appelés à Annecy-le-Vieux, après plusieurs signalements d’habitants, faisant état d’un homme violent, perturbant la tranquillité du quartier et prenant à partie des passants.

Une fois sur place, les agents essayent de le raisonner mais se rendent vite compte qu’il est en état d’ivresse – il tient notamment une bouteille de vodka à la main – mais surtout violent physiquement et verbalement. Ils décident alors de l’interpeller, mais l’individu se montre très résistant, allant jusqu’à donner des coups de pied aux forces de l’ordre et crachant au visage de l’une d’entre eux, pour la contaminer avec le coronavirus.

Un homme déjà connu des services de police

Au bout de plusieurs minutes de bataille, ils arrivent à le maîtriser et le placent en cellule de dégrisement, puis en garde-à-vue. Après une visite chez le médecin pour contrôler un problème de santé, l’homme déjà connu des services de police est de retour en cellule.

Mercredi 6 mai, il fut présenté en comparution immédiate au tribunal d’Annecy, où il a écopé de sept mois de prison ferme. Il devra également verser des dommages et intérêts aux agents touchés par l’agression.

Un gendarme a en effet été blessé à la main, et celle s’étant fait cracher au visage a été obligée de suivre le protocole sanitaire afin de s’assurer qu’aucune contamination au coronavirus n’avait eu lieu.