Pour ne jamais oublier le meurtre de Magalie Part

Près de seize ans se sont écoulés depuis cet acte barbare. La justice recherche toujours le ou les meurtrier(s) de Magalie Part, née Bertrand. Originaire de Lancrans, la jeune femme, alors âgée de 19 ans, avait déménagé à Ornex, dans le Pays de Gex, avec son mari Geoffrey Part, en décembre 2000. Elle travaillait dans un magasin de bricolage. Le 27 mars 2001, un ramasseur de champignons retrouve son cadavre carbonisé en bordure d’un chemin de campagne, à Vulbens (Haute-Savoie). L’autopsie révèle que la victime a été rouée de coups. Le médecin légiste recense quatorze fractures sur son corps. Une information judiciaire est ouverte pour «  homicide volontaire accompagné d’actes de barbarie

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite